• Accueil
  • Traitement et Nettoyage
    • Nettoyant
    • Déshuileur
    • Primaire
    • Entretien
  • Huiles et Saturateurs
    • Bois intérieur
      • Plan de travail
      • Lambris et meubles
      • Parquet
    • Bois extérieur
      • Terrasse
      • Mobilier jardin
      • Bardage
      • Bois exotiques
    • Bois teintés
      • Huiles incolores
      • Effet mouillé
      • Huiles colorées
      • Créez votre coloration
    • Terres cuites
  • Huiles brutes
  • Accessoires
    • Décapage et ponçage
    • Spalters et brosses
    • Autres accessoires
✔ Livraison gratuite à partir de 99€

Astuces pour bien entretenir un bois huilé

Comment savoir si mon bois a besoin d'un primaire ?

Faîtes couler quelques gouttes d'eau sur votre bois. Si elles sont immédiatement absorbées, cela indique que votre bois est poreux (sapin, pin, hêtre, …) : il peut être judicieux de le saturer très en profondeur à l'aide de Prim'Oléo afin de le stabiliser dimensionnellement et de le préparer à recevoir l'huile de finition (dont la consommation sera d'autant moindre que vous aurez utilisé Prim'Oléo préalablement).

Produits d'entretien du bois

Comment obtenir un aspect soyeux ?

Dans le cas du Prim’Oléo ou du Sat’Oléo, il peut être nécessaire de passer plusieurs couches dans le cas des bois tendres. Ayant des fonctions bouches pores, ces produits pénètrent en profondeur dans le bois ; cependant, il ne doit pas rester de couche épaisse après l’application, essuyer toute l’huile restée en surface jusqu’à obtenir un aspect soyeux.
Apres l’application du Prim’Oléo, appliquer votre huile Nov’Oléo ou Perl’Oléo suivant l’application, le jour même. Le Sat’Oléo, quant à lui, se suffit à lui-même.

Dans les cas des huiles Nov’Oléo et Perl’Oléo, une couche est généralement suffisante (sauf sur bois poreux – voir l'astuce ci-dessus). Le principe de l’huile est de s’accrocher aux pores du bois à la surface. Il convient d’essuyer le surplus d’huile après application jusqu’à obtenir un rendu soyeux ; tout surplus d’huile pourrait rendre le bois collant et accrocher la poussière notamment après l’application.

Comment bénéficier d'un séchage rapide ?

Un séchage suffisant avant la mise en service de votre ouvrage rendra plus durable sa protection dans le temps. Qu’il s’agisse d’une finition pour bois d’intérieur ou d’extérieur, assurez-vous d’obtenir les meilleures conditions climatiques. Dans la mesure du possible, préférez un temps ensoleillé (sec et chaud) ; une légère brise en fin d’application accélérera encore le séchage. Enfin, attendez le séchage complet du produit avant toute mise en service.

Comment réduire les gros travaux d'entretien ?

Il se peut que le vieillissement de votre ouvrage en bois n'apparaisse pas de façon homogène. Classiquement, dans le cas d'un bardage, les lames posées en partie basse vont vieillir avant le reste de la façade dans la mesure où c'est cette partie qui est la plus exposée aux intempéries et aux UV. Afin de réduire au maximum les phases de gros travaux d'entretien, il peut être intéressant de réhuiler régulièrement les seules parties qui vieillissent en premier de façon à conserver un aspect esthétique général harmonieux plus longtemps.

Enlever les petites taches noires dans les salles de bain ?

Il s’agit bien souvent de développement de moisissures du genre Aspergillus. Une solution d’eau javellisée permettra de supprimer ces taches noires. Ne pas hésiter à renouveler cette opération dès leur nouvelle apparition.

Puis-je diluer une huile avec de l’essence de térébenthine ?

L’essence de térébenthine est un solvant fréquemment utilisé dans les huiles d’entretien commerciales accélérant ainsi le séchage. Toutefois, nous avons pris la décision de ne pas utiliser de solvants dans nos produits, que ce soit de l’essence de térébenthine ou tout autre solvant. En effet, selon une fiche toxicologique réalisée par l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles), l'essence de térébenthine est dangereuse pour l'environnement. Concernant la toxicité pour l'homme, l'INRS précise : " La toxicité aiguë de l'essence de térébenthine est surtout de nature irritative mais des atteintes du système nerveux central sont également décrites. "
De même, les terpènes d’agrumes, utilisés comme solvants dans les huiles d’entretien des bois, peuvent être allergènes.
L’idéal est, selon notre point de vue, d’utiliser des huiles végétales naturellement siccatives (qui vont sécher rapidement) sans utiliser de solvants bien souvent superflus.

Il me reste de l'huile après application : comment puis-je la conserver pour un usage ultérieur ?

Comme la plupart des produits liquides, il convient de les stocker dans un lieu tempéré, à l'abri des températures extrêmes (élevées ou basses). Par ailleurs l'altération de l'huile est essentiellemnt provoquée par le contact avec l'air qui provoque son oxydation (séchage). Aussi, pour prolonger plus encore sa conservation, l'idéal est de reconditionner l'huile dans un récipient dont la contenance est adaptée au volume restant. En prenant soin de respecter cette astuce, vous pourrez consever ainsi votre huile pendant au moins 2 ans

Produits d'entretien du bois