Primaire d'accrochage bois naturel - Oléobois

Primaires d'accrochage bois

Les primaires sont des produits qui permettent de préparer le support à l'application d'une protection. Ils participent à améliorer la stabilité dimensionnelle des bois et renforcent certaines caractéristiques comme le caractère hydrophobe, la tenue aux UV ou encore la résistance aux moisissures.


Filtres

Usage

Application

Essence de bois

Rendu

fabrication-francaise

eco-responsable

Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)
Affichage 1-3 de 3 article(s)

Retour en haut

Primaire d’accrochage pour le bois

Les primaires permettent de préparer le support bois avant protection. Un primaire stabilise le bois et facilite l’imprégnation de l'huile de protection. La performance de la protection s’en trouve alors améliorée.

Parfois appelé fond dur ou bouche-pore.

Bouche-pore : quand l’utiliser ?

Protéger un bois de façon durable n’est pas toujours évident. Associer un primaire bouche-pore au produit de protection peut-être judicieux voire indispensable pour assurer une protection performante et pérenne.

Petit tour d’horizon des cas de figure les plus fréquents …

Les bois mis en œuvre dans des conditions difficiles

Certains usages sont plus contraignants que d’autres et peuvent mettre à mal une protection insuffisante. En intérieur, parquets de salle de bain et plans de travail de cuisine sont soumis à de très fréquentes projections d’eau. Leur appliquer un primaire au préalable évitera que l’eau stagnante puisse traverser la barrière physique créée par le produit de protection.

En extérieur, les lames de terrasse subissent le même sort à un degré encore plus élevé. Pour les mêmes raisons, un primaire améliorera la performance du produit de finition.

 

La nature du bois

L’essence d’un bois peut aussi impliquer l’usage d’un bouche-pore.

Ce sera le cas notamment des bois très poreux ou des bois tanniques.

Dans le premier cas, le primaire jouera le rôle de bouche-pore et évitera que le bois se comporte comme un buvard et absorbe trop de produit de protection. Au-delà de l’aspect économique, une prise d’huile trop importante peut poser des soucis de relargage dans le temps

Pour ce qui est des bois tanniques tels que le chêne, le châtaignier ou le robinier, une exposition prolongée à l’eau risque d’entrainer des remontées de tanins provoquant alors des coulures noirâtres très disgracieuses. Un primaire anti-tanin permettra d’éviter ce phénomène.