• Accueil
  • Préparation et Nettoyage
    • Nettoyant
    • Déshuileur
    • Primaire
    • Entretien
  • Huiles et Saturateurs
    • Bois intérieur
      • Plan de travail
      • Lambris et meubles
      • Parquet
    • Bois extérieur
      • Terrasse
      • Mobilier jardin
      • Bardage
      • Bois exotiques
    • Teinte bois
      • Huiles colorées
      • Créez votre coloration
      • Effet mouillé
      • Huiles incolores
    • Terres cuites
  • Huiles brutes
  • Accessoires
    • Décapage et ponçage
    • Spalters et brosses
    • Autres accessoires
✔ Livraison gratuite à partir de 99€

Huile de lin ou huile dure ?

Des produits pour bois à foison

Les huiles sont très largement utilisées dans la protection des bois. Parmi leurs nombreux atouts, on retiendra surtout le rendu mat qu’elles confèrent au matériau évitant ainsi de dénaturer la texture et le caractère naturel du bois. L’absence de film en surface est aussi un gros avantage en terme d’entretien puisque les opérations de ponçage et/ou de décapage ne sont pas nécessaires à l’inverse de produits tels que les vernis, lasures ou peinture qui finissent tôt ou tard par cloquer ou craqueler.

Pour obtenir de bonnes performances de tenue esthétique dans le temps d’un bois huilé, encore faut-il faire le choix du produit adapté à l’essence et à l’utilisation envisagée. Pratiques ancestrales, idées reçues, multitude de termes techniques, appellations commerciales plus ou moins explicites ne facilitent pas cette tâche.

Essayons ici d’y voir plus clair pour ce qui concerne le choix adéquat d’une huile destinée à la protection des bois intérieurs et tentons de lever les ambiguïtés véhiculées autour des termes « huile de lin » et « huile dure ».

Propriétés, intérêts et limites de l’huile de lin

Une huile de lin est une huile extraite par pressage de la graine de lin. Même si les nombreux procédés d’obtention produisent différentes qualités d’huile (huile première pression, huile raffinée, huile cuite, …), une huile de lin reste une matière première d’origine végétale. Elle est constituée de triglycérides d’acides gras qui au contact de l’oxygène de l’air provoque son séchage. C’est cette siccativité qui en fait un produit très apprécié pour la protection du bois.

Cependant, bien qu’elle soit utilisée seule ou associée à de la térébenthine depuis la nuit des temps pour protéger les bois, l’huile de lin est à proscrire dès lors que le bois est soumis à l’eau ou à l’humidité. En effet, en plus du risque de jaunissement dans le temps sous l’effet des UV, certains micro-organismes de type moisissures se nourrissent des acides gras qui servent alors de substrat à leur développement. Dans des conditions d’humidité élevée (en extérieur ou dans les pièces humides), l’huile de lin est rapidement dégradée, provoquant alors un noircissement important de la surface du bois.

Compte tenu de sa bonne aptitude au séchage (siccativité) évoquée précédemment, l’huile de lin est idéale pour entrer dans la composition de produits formulés pour le bois.

L’huile dure, un produit formulé à privilégier pour ses performances

Parmi ces produits formulés à base d’huile de lin, l’huile dure est particulièrement recommandée pour protéger les sols intérieurs en bois.

Au-delà de l’huile de lin qui entre dans sa composition, une huile dure sera riche en huile de tung. Cette huile, aussi appelée huile de bois de chine ou huile d’abrasin, présente l’avantage de très bien sécher naturellement sans avoir recours à des siccatifs et à durcir lors de son séchage. Des érines d’origine végétale font aussi parfois partie de la composition d’une huile dure. Elles permettent d’assurer une bonne résistance à l’abrasion, contrainte majeure à laquelle sont exposés les sols en bois soumis à un trafic intense.

Une huile dure est donc particulièrement préconisée pour la protection des bois intérieurs et notamment ceux utilisés en parquet (massifs ou contrecollés) ou en plancher brut.

Voir les huiles dures pour le parquet