• Accueil
  • Préparation et Nettoyage
    • Nettoyant
    • Déshuileur
    • Primaire
    • Entretien
  • Huiles et Saturateurs
    • Bois intérieur
      • Plan de travail
      • Lambris et meubles
      • Parquet
    • Bois extérieur
      • Terrasse
      • Mobilier jardin
      • Bardage
      • Bois exotiques
    • Teinte bois
      • Huiles colorées
      • Créez votre coloration
      • Effet mouillé
      • Huiles incolores
    • Terres cuites
  • Huiles brutes
  • Accessoires
    • Décapage et ponçage
    • Spalters et brosses
    • Autres accessoires
✔ Livraison gratuite à partir de 99€

COMMENT PROTÉGER UN PLAN DE TRAVAIL EN BOIS ?

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un plan de travail en bois dans une cuisine est soumis à de fortes contraintes. Il est donc indispensable de le protéger de façon pérenne contre les projections d’eau, les risques de taches mais également contre les agressions mécaniques (chute d’ustensiles, coup de couteaux, …). Voici quelques conseils simples mais indispensable pour conserver le bel aspect de votre plan dans la durée.

Huile plan de travail

La préparation du support

Avant toute chose, il est important de bien nettoyer le bois en utilisant le cas échéant un détachant pour bois mais surtout en procédant à un égrenage à l’aide d’une feuille abrasive à grain très fin (grain n°200). Ce léger ponçage de surface permettra en outre d’obtenir un état de surface irréprochable. Penser à aspirer la poussière générée par cette opération.

Les débits nécessaires à l’insertion de l’évier et de la plaque de cuisson seront également réalisés avant de protéger le plan.

 

Le choix du produit de protection

Huile dure, vernis, vitrificateur : plusieurs possibilités sont envisageables.

Compte tenu des contraintes mécaniques que peut subir votre plan de travail, l’huile dure sera sans aucun conteste le choix le plus judicieux pour vous assurer un résultat irréprochable dans la durée. En effet, une huile pour bois s’imprègne en profondeur ; le bois est ainsi traité dans la masse ce qui évitera de fragiliser la protection si des coups de couteau venaient affecter le plan.

A l’inverse, chaque coup de lame créerait un point d’entrée pour l’eau si le plan est protégé avec un produit filmogène tel qu’un vernis ou un vitrificateur.

En outre, certains fabricants proposent des huiles entièrement naturelles. L’absence de produits chimiques n’est pas négligeable dès lors que les aliments de cuisine sont au contact du matériau.

 

Le matériel nécessaire et le mode opératoire

Un spalter (pinceau large pour les grandes surfaces), une queue à vernir (30 mm de large pour les champs et les plus petites surfaces), et des chiffons sont les seuls accessoires requis. Côté huile, 2 choix s’offrent à vous à savoir une huile pour plan de travail que l’on qualifiera de « classique » pour un rendu « ton miel/bois huilé » ou une huile incolore pour éviter (sur bois clairs) ou du moins atténuer (sur bois foncés) cet effet mouillé.

Pour les bois tanniques tels que le chêne, l’application préalable d’un primaire anti-tannins sera recommandée. Il évitera l’apparition de taches dues à des remontées de tanins.

En savoir plus : plan de travail en chêne

Appliquer l’huile à l’aide du spalter en « tirant » bien dans le sens des fibres. Laisser l’huile s’imprégner pendant une durée de 30 minutes avant de procéder à un essuyage de surface. Cela permet d’éliminer tout surplus qui pourrait nuire au séchage de l’huile et donc au rendu esthétique final (bois collant).

Renouveler l’opération idéalement 24heures après même si la seconde passe peut être appliquée « mouillé sur mouillé ».

En savoir plus : plan de travail en hêtre

Pour un résultat optimal, ne négligez pas les champs des découpes au niveau de l’évier et de la plaque de cuisson : ils peuvent être amenés à recevoir de l’eau.

Une application en 2 passes est dans la grande majorité des cas suffisante pour rendre le bois hydrophobe et lui assurer une protection performante. Le cas échéant (bois très poreux, état de surface rugueux, …), il est possible d’appliquer une troisième passe si l’on estime que l’effet perlant n’est pas total.

Dans tous les cas, la règle d’or est de travailler en passes fines et non pas en couches épaisses.

 

L’entretien courant de votre plan en bois

Le savon noir est le produit indispensable au bon entretien de votre plan huilé.

Il permet de nettoyer tout en nourrissant le bois. Tout autre produit et notamment les détergents industriels risqueraient d’altérer l’aspect du plan du fait de leur agressivité.

Appliqué fréquemment (1 à 2 fois par mois), le savon noir est garant d’une tenue parfaite dans le temps.

Si votre plan de travail de cuisine est fortement sollicité, un réhuilage de surface sera opéré tous les 2 à 3 mois sur les zones les plus exposées à savoir à proximité immédiate de l’évier ou autour de la plaque de cuisson, 1 à 2 fois par an ailleurs. L’intérêt de l’huile est de permettre le réhuilage des seules zones qui le nécessitent. Les reprises ne se voient pas.

Huile plan de travail