• Accueil
  • Préparation et Nettoyage
    • Nettoyant
    • Déshuileur
    • Primaire
    • Entretien
  • Huiles et Saturateurs
    • Bois intérieur
      • Plan de travail
      • Lambris et meubles
      • Parquet
    • Bois extérieur
      • Terrasse
      • Mobilier jardin
      • Bardage
      • Bois exotiques
    • Teinte bois
      • Huiles colorées
      • Créez votre coloration
      • Effet mouillé
      • Huiles incolores
    • Terres cuites
  • Huiles brutes
  • Accessoires
    • Décapage et ponçage
    • Spalters et brosses
    • Autres accessoires
✔ Livraison gratuite à partir de 99€

Huiler, vitrifier, cirer ou vernir un plan de travail en bois ?

Compte tenu de son exposition fréquente aux projections d’eau, un plan de travail en bois massif dans une cuisine nécessite une protection performante afin de conserver son bel aspect dans le temps.

Il existe différents produits pour cela et chaque type de finition présente ses avantages et ses inconvénients.

Les bois majoritairement utilisés sont le hêtre pour sa très bonne dureté et sa résistance au poinçonnement et le chêne pour son esthétique valorisante. Selon l’essence considérée, certains produits s’avèrent plus judicieux que d’autres.

plan de travail en bois

 

Voici la liste complète des différents choix qui s’offrent à vous, sachant que votre choix doit être guidé par les 2 critères majeurs que sont le rendu esthétique attendu et la facilité d’entretien.

Protéger mon plan de travail

Les finitions mates ou légèrement satinées qui ne créent pas de film

Très tendances depuis plusieurs années, les huiles pour bois que l’on retrouve aussi sous l’appellation « huile dure » ou « saturateur » ont pour principal intérêt de donner un rendu mat et donc de conserver la texture du matériau et son côté naturel. Le bois est protégé dans la masse sans être recouvert par un film.

Une fois huilé, l’entretien du plan de travail est très simple. Il n’est pas nécessaire de le poncer ou de le décaper : un simple réhuilage de surface suffit pour retrouver l’effet perlant protecteur.

La cire est quant à elle plutôt préconisé en complément ou en entretien d’une huile. Utilisée seule, son pouvoir imperméabilisant n’est pas suffisant pour assurer une protection correcte au plan de travail dans votre cuisine. Lustrée après application, elle peut permettre de donner un rendu satiné.

Les finitions satinées ou brillantes filmogènes

Un vernis ou un vitrificateur (terme plutôt dédié aux parquets) protège le bois en surface. Il a tendance à créer un film et apporte donc un rendu satiné ou brillant. Appliqué en plusieurs couches, un vernis est très performant mais ce type de finition reste sensible aux rayures (lames de couteaux). Une fois abîmé, le film deviendra perméable et l’eau risquera de s’infiltrer. A long terme, la rénovation d’un plan de travail vernis est plus laborieuse puisqu'il faudra poncer ou décaper pour remettre le bois à nu.

Les vernis peuvent aussi craquer sous l’effet des déformations provoquées par des variations d’humidité (cas des plans de travail en carrelets aboutés notamment).

Le cas particulier des bois tanniques

Le chêne étant un bois qui contient des tanins, il est préférable de lui appliquer un primaire, appelé aussi fond dur ou sous couche. Ce produit renforce la protection et évite les remontées de tanins responsables de l’apparition de taches noires. Pour cette essence, l’idéal est donc d’associer un primaire à une huile de façon à imprégner le bois en profondeur.

Lire l'article : Rénovation d'un plan de travail

 

L’entretien courant

Quelle que soit le type de protection choisi, un entretien à l’aide de savon noir dilué dans de l’eau tiède avec une éponge humide est conseillé. Ce produit évite d’altérer la protection comme peuvent le faire la plupart des détergents industriels.

Huile pour plan de travail